Premiers pas dans Bangkok

Après notre aventure Sud africaine, nous voilà partis pour la Thaïlande. Décollage vendredi 26 à 12h, arrivée à Bangkok le 27 à 11h30 (sans compter la douane et la récupération des bagages). Tout cela aura fait 16 heures de vol et 2h30 d’escale (aïe ça pique). Autant dire que notre premier après-midi à Bangkok n’aura pas été très dynamique. Un bus nous a emmenés à Khaosan Road, où se trouvait notre premier Backpacker, pour 60 THB chacun. On avait suivi les indications du Routard pour trouver la zone des bus mais on n’a pas pris celui qui figurait dans le guide. Un hasard sûrement, mais qui nous a coûté moins cher que prévu, ça commence bien. 🙂 Pour trouver notre bus : c’est un bus orange tout vieux, le S1, (faisant partie du réseau de bus urbain local) que l’on trouve à la porte 8 niveau 1 de l’aéroport. N’hésitez pas à demander aux comptoirs présents. Si vous prenez un taxi, pensez à demander le meter (compteur) s’il ne l’active pas par lui même. Il faut faire attention aux taxis peu scrupuleux à l’aéroport qui font grimper les prix, certains demandent jusqu’à 1000 THB (26€) pour rallier le centre alors que le trajet normal est plutôt de l’ordre de 200 THB.

Notre première auberge de jeunesse s’appelait The Street Hostel. Un petit lieu tout simple mais bien entretenu et à deux rues de la fameuse  rue Khaosan. Nous en avions vu un autre dans le Routard, qui nous tentait bien, du coup nous avons réservé les deux nuits suivantes dans le Bewel Hostel, tenu par deux français. Ouais c’est pas le mieux de rester entre français quand on voyage, mais ça facilite un peu les choses par moments (car les Thaïlandais parlent un anglais approximatif, ainsi, de simples questions peuvent s’avérer compliquées) et en plus, les gars qui tiennent l’hostel ont plein de bons conseils.
Ils nous ont notamment donné une adresse où manger de la bonne street food (grande spécialité du coin, il y en a partout) et en effet c’était super bon, bien fourni et pas cher (50 THB le plat, environ 1,30€). Du coup on a eu envie de lui faire une petite pub sur notre site parce que la nana qui tient son petit restau toute seule, vaut son pesant de cacahuètes.
Le restaurant s’appelle Keaw Restaurant. On mange des spécialités thai, comme le Patthai ou du riz sauté aux légumes et la viande. Le petit plus est que dans tous ses plats on peut remplacer la viande par du tofu : végétariens entrez, c’est ouvert !

Sinon qui dit Thaïlande dit massage Thaï. Les salons de massage regorgent sur Khaosan Road, puisque c’est la rue la plus touristique de Bangkok. Mais bon, d’après le Routard, tous ne sont pas très bons et risquent de vous abîmer plus qu’autre chose. Du coup on a aussi demandé à notre Backpacker une adresse de massage Thaï et il nous en a donnée une dans une petite rue discrète et peu fréquentée par les touristes. On y retrouve d’ailleurs des habitants du quartier qui viennent là après la journée de travail, passent la tête par la porte et regardent s’il y a de la place. Rien à voir avec l’usine qu’est Khaosan road, où les masseurs vous appellent et vous montrent les offres dès que vous passez devant le salon. Nous avons eu un un foot massage chacun notre tour et les dames qui faisaient ça ne parlaient pas un mot d’anglais.  J’ai eu la doyenne du lieu, on sent dans ses mains qu’elle a de nombreuses années d’expérience et elle n’y va pas avec le dos de la cuillère quand elle masse ! C’est pas des plus agréables mais on sent que ça travaille. Les massages Thaï c’est pas des papouilles ! Nous avons payé 200 THB (environ 5,30€) pour 1h de massage chacun, royal !
Léo a l’air d’apprécier 😉

Je vais profiter de cet article pour relever quelques petites choses surprenantes ou amusantes que l’on peut remarquer ici :

  • Dans les hostels, nous dormons dans des dortoirs. Dans les deux que nous avons fait, on nous fournissait un plaid en polaire pour couverture. Un drap de matelas et basta. Cela suffit amplement mais c’est juste inhabituel.
  • Dans le premier hostel que nous avons fait, les douches étaient dans les toilettes. Oui oui, là tu as cuvette et sur le côté au dessus, tu as la douche. L’eau sécoule par un trou derrière. Dans les deux hostels, nous avons eu des douches électriques.
  • Il est de coutume d’enlever ses chaussures quand on rentre quelque part. Dans les hostels on les laisse en bas, pour rentrer des les temples ou dans les salons de massage, on les laisse dehors.
  • Dans la rue, les commerces et les maisons, on trouve pas mal de petits temples avec des statues de Boudha ou d’ancêtres de la famille. Sur ces petits temples (mais sur les plus grands aussi) on voit des offrandes laissées, de genre bananes, encens, mais aussi des bouteilles d’eau, de soda, débouchés et avec un paille (au cas où Boudha aurait une petite soif). C’est vraiment surprenant !
  • Pour traverser, c’est un peu l’aventure, les voitures, bus et tuk-tuk ne nous laissent pas passer, on les voit avancer à toute allure, comme on n’existait pas. Sinon par moment, on a quand même des feu pour réguler tout ça. Le petit bonhomme vert du passage piéton ici avance. Il bouge lentement au début et quand le feu va bientôt se terminer, il accélère et court.
  • Dans la rue, on trouve des petits vendeurs partout. La ville est en fait un marché géant ! On peut manger tous les deux mètres, des fruits coupés, des jus, des glaces de noix de coco, de la viande et du poisson grillés, des pâtes et du riz sautés…bref plein de bonnes choses. Mais on trouve aussi des tonnes de vendeurs de babioles (grenouilles en bois qui font coa-coa, des ombrelles, des scorpions grillés, etc…). On croise aussi des hommes avec des photos de costumes et qui t’abordent de manière insistante et persistante pour te proposer un  costume en contre-façon, mais sur mesure ! Ah oui, et si vous entendez des hommes claquer leurs lèvres, c’est pour appater la gente masculine avec des filles en petites tenues (hum hum…).

Voilà, c’est tout ce que j’ai en tête pour le moment. Je mettrai à jour sûrement l’article avec d’autres étrangetés plus tard 😉

Le quartier de Khaosan Road est représenté en bleu sur la carte

THB : Bath la monnaie locale (1€ = 36 THB – 39 THB)

 

2 réflexions au sujet de « Premiers pas dans Bangkok »

Laisser un commentaire