Petit changement programme – Chiang Mai

Voilà quatre jours que nous sommes à Chiang Rai et l’envie nous prend de monter à Thaton, un petit village au nord, au bord de la rivière Kok. Aujourd’hui il est possible de s’y rendre par la route mais le plus sympa, et l’intérêt de ce voyage réside dans la traversée en bateau. La remontée vers Thaton prend à peu près quatre heures et il ‘y a qu’un bateau par jour, à 10h30 au départ de Chiang Rai. Il faut bien prévoir son coup car le bateau prend au minimum cinq passagers, et au maximum huit ou neuf. Pas de passager, pas de bateau. Joyce, de notre guesthouse favorite nous avait conseillé d’y être pour 9h30. Après quelques négociations avec les tuk-tuks, on en trouve un qui accepte de nous prendre pour le prix que nous avions fixé (bah voilà, c’était pas si compliqué). On arrive vers 9h45 au quai. Un homme vient nous voir et nous fait comprendre que c’est 400 par personne mais 2500 si on est que tous les deux. T’inquiètes, on va attendre ! Une bonne demi-heure se passe, toujours personne. Aïe. Quelques minute plus tard, une voiture, puis un minibus dépose des gens: « Vous allez à Thaton ? » Non, ils font un trek. Bon dommage. AU moment où tout se petit monde s’apprête à monter sur leur bateau pour effectuer leur petite journée organisée, le guide qui les accompagnait s’approche de nous et nous explique, dans un très bon anglais, que nous sommes en saison sèche et que les bateau ne vont plus à Thaton. Ah vraiment ! Merci de nous prévenir, parce que tout seul, on n’aurait pas pu deviner… Nous nous retrouvons donc tous les deux, à l’embarcadère, et nous devons trouver une solution de repli. Armés de notre Routard, on feuillette les pages des villes à l’ouest de Chiang Mai. On vise donc Soppong, un petit village peuplé d’irréductibles Gaulois…euh de minorités ethniques comme les Karens ou les Akhas, par exemple, et entouré par une flore très riche. Les femmes girafes viennent d’une de ces minorités et sont aujourd’hui une attraction touristique plus qu’autre chose. On se disait que des randos dans le coin seraient bien sympas. Allez, on remet nos gros sacs à dos et on se dirige (à pieds) jusqu’à la gare routière pour essayer de trouver un bus allant dans les environs de Soppong. On marche une bonne heure avant d’arriver. On demande à quelques chauffeurs, à l’information, s’il y a par hasard un bus pour Soppong, ou Paï (ville touristique avant Soppong). Que nenni, la ville la plus proche choper un bus allant là bas est Chiang Mai, ah ! Et le prochain disponible est à 17h15, ah ! Et il est 11h30, ah ! Mais comme nous n’avons pas le choix, nous le prenons. En attendant 17h, nous allons dans des cafés où il y a de la Wifi (donc dans n’importe lequel) et nous nous organisons pour les prochains jours. On finit notre journée café, au Cat N a Cup, un café où l’on peut caresser des chats. C’était un moment bien agréable accompagné d’un bon smoothie.

17h enfin ! Chiang Mai nous voilà !!! On arrive dans la soirée et heureusement nous avions réservé notre première nuit, au 168 Chiang Mai Guesthouse. Un hostel pas cher du tout, des gens super gentils et un lieu très propre ! On a tellement été content du lieu qu’on a rajouté trois nuits supplémentaires. En effet, nous avons réalisé que cela nous prendrait beaucoup de temps de vadrouiller dans les villages alentours et qu’il valait mieux se promener autour de Chiang Mai.

La ville en elle même nous a moins plu que Chiang Rai. Chiang Mai est la deuxième ville la plus peuplée après Bangkok (évidemment). Elle a un petit carré, auparavant formé par des murailles dont il ne reste plus grand-chose aujourd’hui, qui compose le centre et la vieille ville. Autour la ville est en constante extension. Ce qu’il y a de sympa à Chiang Mai, c’est qu’à chaque coin de rue quasiment, on peut voir un temple. Ils sont toujours ouverts, il n’y a pas tout le temps du monde à l’intérieur, ce qui permet de vivre pleinement la tranquilité de ces lieux. Il y en a de toute taille, de couleurs et de matériaux différents, pour tous les goûts quoi. Chiang Mai est la ville aux 300 temples et a été fondée par le Roi Mengrai (son royaume était appelé le royaume aux 1 000 000 de rizières, imaginez un peu).

Nous restons quatre jours à Chiang Mmai, au programme, nous avons un tour de la ville (lundi), le lendemain, direction Doi Suthep (mardi), et le surlendemain, cours de cuisine thaï (mercredi) yiha ! Le jeudi nous avons notre train à 17h pour Bangkok alors nous ne pouvons pas vraiment bouger (avec les gros sacs dos).

Laisser un commentaire