Back to work in Waipara

Après notre arrivée à Christchurch, nous débarquons, plus tôt que prévu, dans notre nouvelle famille pour les quinze jours suivants. Nous allons aider la famille Love dans ses tâches quotidiennes en échange du gîte et du couvert. Nous sommes accueillis par la mère, Ruth et son mari, Leigh qui vivent avec six de leurs huit enfants à Waipara. Oui ça fait beaucoup de monde !

Nous débarquons avec nos gros sacs à dos, une nuit de sommeil à rattraper et notre première expérience d’autostop dans cette minuscule bourgade où nous allons nous enterrer et se familiariser avec l’accent kiwi pendant deux semaines. Le paysage alentour est prometteur malgré la nationale 7 qui passe tout près. Ruth nous présente notre chez nous situé dans un petit bungalow juste à côté de la maison principale : parfait nous avons notre petit nid douillet à l’abri dans l’intense vie familiale. À peine arrivés, nous nous effondrons sur le lit afin de, en tant que professionnels, tester le confort du lit bien sûr.

Nous nous réveillons pour notre premier « tea time » (dîner pour les Néozélandais) en famille et Tresh s’est également jointe à notre joyeuse bande. Elle est Australienne, d’une cinquantaine d’année et voyage à travers le monde depuis 2015. Nous nous mettons dans le bain dès le repas : une montagne de vaisselle nous attend. Eh oui, il faut travailler un peu pour gagner son pain. Nous sommes désormais des professionnels de la plonge !

Hormis la vaisselle, nous devions travailler le matin, essentiellement du travail extérieur, environ quatre heures. La routine étant : lever 7h40, petit déjeuner 8h, rangement de la cuisine puis travail dans le jardin 9h-12h, déjeuner 12h, temps libre/vaisselle, tea time 18h30 et vaisselle (car ça nous avait manqué). Durant la phase jardinage, nous étions missionnés pour désherber, tondre, débroussailler, planter, tailler et creuser. Ruth possédant un superbe jardin potager, nous l’avons préparé pour l’hiver en récoltant les dernières courges et autres cucurbitacées, mais aussi en le débarrassant de ses mauvaises herbes pour les ajouter au compost.

Notre plus gros projet a été l’élaboration d’un nouveau jardin devant la maison. Il nous fallait beaucoup de copeaux de bois pour le sol, nous avons donc passé la journée du vendredi à travailler en triant, portant et broyant des branches de quatre pins abattus. Je peux vous dire que mes muscles s’en souviennent ! Mais à la fin de la journée, quand on voit le travail accompli, on est heureux. Il a fallu ensuite séparer le tas de copeaux en deux, j’ai donc pris une fourche pour répéter inlassablement le geste du fermier déplaçant son foin, encore de nouveaux muscles de découverts ! J’ai ensuite creusé des trous pour y planter des petits palmiers et autres herbes grasses. De son côté, Armelle fut mandatée pour des travaux d’intérieur : faire les carreaux, le repassage, l’aspirateur, préparer le déjeuner ; une vraie petite fée du logis !

Ayant bien travaillé le vendredi, Ruth nous a laissés notre samedi de libre et nous en avons profité pour rejoindre Romuald et Nathalie à Christchurch en stop (trop facile!). Romuald est un très bon ami qui est parti, avec Nathalie, faire le tour de la Nouvelle Zélande à vélo. Bref, des courageux ! Nous avons visité la ville ensemble et plus particulièrement le musée de Canterbury où, grâce aux explications fournis des cyclistes, nous avons appris beaucoup de choses sur l’Histoire locale. Par exemple, il y a 900 ans il n’y avait personne dans le pays et des oiseaux géants ne volant pas y étaient présents. Malheureusement, les Moas (les fameux oiseaux) ont été éradiqués par l’Homme, comme beaucoup d’autres animaux. Nous sommes allés voir également le mémorial du tremblement de terre en hommage aux nombreuses victimes, toutes symbolisées par une chaise blanche différente. Romuald et Nathalie en ont profité pour nous montrer la Cathédrale temporaire aux allures de magasin de souvenirs. La Cathédrale temporaire ressemble à un bâtiment vendu en kit chez Ikéa. La semaine suivante, ils sont venus passer une nuit chez nous, généreusement invités par Ruth et Leigh.

Ruth fut de bons conseil pendant notre séjour et grâce à elle, nous avons pu visiter de beau endroits. Elle nous a notamment amenés visiter des gorges pleines de charmes peu connues car le chemin d’accès passe par une propriété privée. Nous y avons passé un bon moment avec les enfants et Armelle a pu même sauver une petite en allant la repêcher dans la rivière (instant héroïque !). Nous avons aussi eu la chance de faire une belle randonnée au Mont Cass où nous avons découvert des paysages digne de films (vous voyez celui où un petit homme porte un anneau ?). Enfin, nous avons allumé un feu près de la rivière (à deux pas de chez les Love) pour y faire griller saucisses et chamallows avec les enfants, un chouette moment.

En résumé, nous avons été très heureux de passer ces quinze jours en compagnie des Love, et nous leur en sommes très reconnaissants. Si vous voulez voyager autrement, n’hésitez pas à regarder du côté du site HelpX qui propose des places en tant que volontaire contre le gîte et le couvert. Cela vous permet de découvrir un pays et une culture à moindre frais, vraiment ça vous fera sortir des sentiers battus.

Une réflexion au sujet de « Back to work in Waipara »

Laisser un commentaire